Nous horaires et coordonnées | Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

Quand piloter un drone professionnel appartient à l’avenir

Si à première vue le drone s’apparente à du loisir, le piloter tend aujourd’hui à devenir un vrai métier. Sécurité aérienne, agriculture, production audiovisuelle ou encore humanitaire, de plus en plus de secteurs adoptent l’aéronef télépiloté pour élargir leur champ de compétences. En effet, les professionnels issus de tout secteur ont vite compris les bénéfices qu’ils pouvaient tirer du drone volant. 

Ce succès flamboyant du drone est tel que des formations courtes et qualifiantes de pilotage sont mises en place. Désormais, il est impossible de piloter en France un drone professionnel sans disposer de qualifications précises. En réglementant ainsi le pilotage de drone, les lois le transforment en un véritable métier. Voyons en quoi cet avion de ligne hors du commun est de plus en plus considéré comme un métier à part entière

Pilote de drone : un métier d'avenir

Pilote de drone : un nouveau métier aux multiples facettes

Le drone en France connait un réel essor dans le marché économique. Il s’agit même d’un pan majeur de la troisième révolution industrielle. Les missions du drone sont nombreuses ; surveiller le réseau ferroviaire de la SNCF, vérifier le fonctionnement des éoliennes, effectuer des suivis de chantier dans le bâtiment ou encore réaliser des scènes pour le cinéma. En bref, l’éventail est extrêmement large et chaque secteur peut l’utiliser à bon escient. 

Avec une économie en perpétuel mouvement, les bénéfices du drone risquent d’être poussés encore plus loin. En effet, certains groupes de ventes en ligne tels qu’Amazon ou Cdiscount par exemple, pourraient développer leurs livraisons par drone. Et pourquoi ne pas tourner la livraison de pizzas vers le ciel ? Fin 2017, Nicolas Hazard de l’école Drones & GoodOn pressentait l’ouverture de 15 000 emplois de pilote de drone d’ici 2020. De quoi nous faire saliver et surtout confirmer que le pilotage de drone a encore de quoi nous offrir dans les années à venir  !

De qualifications exigées pour devenir pilote de drone 

Depuis juillet 2018, le cadre réglementaire du drone a été renforcé. Les futurs pilotes n’ont pas d’autres choix que de suivre un cursus de formation spécifique. En plus de savoir radiocommander son drone, il est nécessaire d’apprendre comment effectuer une prise de vue aérienne, gérer un situation de stress et savoir piloter son drone sans assistance électrique. Le pilote en devenir devra certifier de vraies compétences techniques aussi bien théoriques que pratiques.

Piloter un drone professionnel est totalement encadré par la DGAC, soit la Direction Générale de l’Aviation Civile. Son but ? Assurer une parfaite sécurité civile dans le ciel. Depuis le 1er juillet 2018, les prérequis pour les télépilote de drones professionnels ont évolué. Désormais il est impératif d'obtenir

L'obtention de ces deux éléments permet au candidat de devenir télépilote professionnel de drone. Il pourra ainsi travailler pour un exploitant, ou devenir lui même exploitant en effectuant les démarches réglementaires nécessaires (MAP, drones homologués...).

 

Pour approfondir le sujet :