Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis | Toutes nos marques

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

Acheter un drone pour débutant

Aussi appelés « aéronefs sans pilote à bord » ou encore « multirotors », les drones ont le vent en poupe. Ces petites machines volantes englobent un très grand nombre de modèles se prêtant, dans le domaine du loisir, à différents usages :

Il est donc parfaitement compréhensible que, pour un débutant qui souhaite acquérir un drone, le choix d’un appareil pour débuter ne soit pas très aisé.

Fasciné par les drones, vous désirez acheter votre tout premier aéronef ? Vous avez acquis les bases du pilotage de drone et souhaitez passer à la vitesse supérieure en faisant l’acquisition d’un drone de course ? Vous hésitez cependant sur le modèle de drone à choisir ? Voici nos conseils.

Choisir un drone pour débuter

Comment choisir un drone pour débutant ?

Pour démarrer la pratique du drone en toute sécurité, il est souhaitable de se faire la main avec des mini-drones pour débutants. On les appelle aussi « drones d’apprentissage ». Ces multirotors de petite taille, très faciles à manœuvrer, sont légers, très robustes et généralement vendus à un prix (très) abordable. Ils pèsent moins de 800 grammes, et ne sont donc soumis à aucune obligation d’enregistrement auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile).

Des modèles de drones à moins de 50 euros

Parmi les meilleurs aéromodèles destinés à la découverte du télépilotage figurent, entre autres, les mini-drones suivants :

Le DJI Spark pour de superbes vidéos

Si vous êtes fan de selfies et de superbes prises de vues aériennes, le drone DJI Spark saura vous satisfaire avec des vidéos en Full HD. Grâce à ses technologies de détection d’obstacles, de stabilisation et de vols intelligents, il convient très bien aux novices. Il est toutefois plus onéreux que les drones cités précédemment.

Attention : Toute utilisation d’un drone en extérieur nécessite de bien connaître la législation en vigueur.

Les indispensables protections d’hélices

Les mini-drones pour les novices doivent être dotés de modules amovibles destinés à protéger leurs hélices, et par là même, l’ensemble de l’appareil. En fait, le rôle de ces protections d’hélices (aussi appelés « propeller guard ») est double :

Vous recherchez un drone solide, fiable et sécurisé pour votre enfant ? Vous trouverez votre bonheur dans le Parrot Mambo, utilisable aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Cet aéronef fabriqué par la société française Parrot peut être équipé de protections d'hélices. Très facile à prendre en main, ce drone se pilote avec un smartphone (iOS ou Android).

Comment débuter en drone FPV racing ?

Si vous avez acquis assez d’expérience en matière de « pilotage à vue », vous pouvez pimenter votre pratique du drone en vous tournant vers le FPV racer.

Cet engin dédié à la course et au vol en immersion n’a rien à voir avec les drones pour novices. Plus rapide, il coûte aussi nettement plus cher que ces derniers. Il intègre une caméra ou bien en embarque une.

Les multirotors FPV se pilotent avec un casque de réalité virtuelle offrant aux utilisateurs un degré d’immersion et de possibilités à couper le souffle.

Parmi les drones dédiés aux débutants en FPV racing, nous citerons :

Bon à savoir : Avant de vous lancer dans le pilotage en extérieur d’un FPV racer, nous vous recommandons de vous entraîner sur simulateur de FPV racer, avec une véritable radiocommande. Vous diminuerez ainsi les risques d’incidents et d’accidents avec votre drone.

Adhérer à un club d’aéromodélisme

La casse faisant partie intégrante du FPV racing, être capable de réparer votre matériel est primordial.

Aussi, afin de progresser rapidement dans la pratique de ce sport, l’adhésion à un club d’aéromodélisme affilié à la FFAM (Fédération Française d’AéroModélisme) est plus que recommandé.

Vous pourrez y accéder à différentes formations (montage et réparation d’un drone racer, maintenance, réglementation régissant l’usage des drones de loisirs, etc.), d’une assurance et d’un lieu de vol adapté.

Pour approfondir le sujet :