Nous horaires et coordonnées | Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

Comment choisir son drone muni d’une caméra

La plupart des drones sont d’office équipés d’une caméra embarquée. D’autres, plus performants, mais également bien plus onéreux, permettent de choisir la caméra vidéo qu’ils vont accueillir dans une nacelle. Drone racer ou bien drone caméra pour la prise de vue aérienne ? Nous allons faire un tour rapide des bonnes questions à se poser au moment de choisir son drone.

Quel drone avec caméra choisir ?

Un drone racer, exigeant en rapidité plus qu’en qualité d’images

Lors d’une course en vol en immersion, ou plus simplement en FPV, le pilote de drone doit pouvoir se fier à la qualité de la vidéo renvoyée en temps réel. C’est sur cette base qu’il va effectuer les manœuvres de pilotage, comme viser un pylône afin de passer au plus près, ou procéder à un évitement. Plus que la résolution de la caméra vidéo, ce qui va compter pour lui c’est que l’image parvienne de façon régulière et sans temps de latence. L’objectif de celle-ci doit pouvoir être positionné précisément dans l’axe de l’aéronef afin de bien viser. Citons-en un pour le plaisir : le Emax Hawk 5 BNF.

Un micro drone pas cher pour de belles images et la vidéo HD, c’est possible

En pur loisir, certains drones d’entrée de gamme proposent déjà de filmer en HD 720 p. À 25 ou 30 images par seconde, cela permet de stocker sur la carte SD embarquée des séquences qui seront tout à fait capables d’atterrir sur les réseaux sociaux ou YouTube. En vol stationnaire, il est aisé de prendre des photos par la même petite caméra.

En moyenne gamme, privilégier le résultat dans un seul domaine

Les drones de cette gamme embarquent une caméra solidaire de l’engin volant. Le système de stabilisation de la caméra elle-même sera important, de même que son champ de vision. Une résolution classique de capteur photo tournera autour des 12 mégapixels. Les matériels proposeront souvent une vidéo en UHD 4k. Mais, se contenter d’une résolution full HD 1080p permettra habituellement des cadences très élevées, de 100 ou 120 images par seconde. Avec ces vitesses, les possibilités de Slow Motion (ralenti, en bon français) peuvent contrebalancer la résolution dans certaines utilisations.

Tous les grands noms du drone radiocommandé sont présents : DJI, Parrot, Yuneec, GoPro, etc. Et comme il est question d’utilisation, faisons un petit clin d’œil au DJI Mavic Air qui propose tout cela, et en plus est repliable pour entrer dans son sac de transport.

La très haute performance et le drone professionnel

En haut de la pyramide, on trouve des drones qui embarquent une caméra vidéo interchangeable dans une nacelle au niveau du train d’atterrissage. Les progrès technologiques sont constants et très rapides tant en qualité vidéo qu’en résolution pour la photographie aérienne. Il est évidemment possible de faire évoluer la partie prise de vues aériennes, indépendamment de l’aéronef et de sa radio commande. L’UHD 8k est déjà en vue avec des modèles proposant déjà une résolution en 5,7 k. Photographiquement, les capteurs 20 mégapixels vont rapidement être détrônés. Dans ce domaine, votre portefeuille ou votre usage professionnel seront probablement les vrais juges.

Pour approfondir le sujet :