Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis | Toutes nos marques

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

6 conseils pour bien apprendre à piloter un drone de course

Que ce soit pour la prise de vue aérienne, pour la course, ou encore pour surveiller un terrain, le drone séduit de plus en plus d’adeptes.

Pratique et ludique, le drone est en passe de devenir un objet omniprésent dans le foyer des Français. Et pour cause  ! Qui n’a pas déjà rêvé de piloter un objet volant ? Mieux  ! De pouvoir voir en temps réel les vues aériennes que capture cet objet grâce à une caméra embarquée ? C’est ce que l’on appelle le FPV (First Person View) Racing ou le vol en immersion. Ce rêve est à la portée de tous à condition de bien apprendre à utiliser son drone.

Avant de vous lancer dans les airs, il est nécessaire de bien s’informer afin de piloter votre drone dans les meilleures conditions. Règles en vigueur, technique de pilotage et autres astuces : découvrez nos 6 meilleurs conseils pour une formation au pilotage idéale  !

Apprendre à piloter un drone de course

Les 10 commandements, tu respecteras

La pratique du pilotage de drone en France est certes un loisir, mais elle doit tout de même se pratiquer dans le respect des réglementations. Que ce soit pour une question de sécurité ou tout simplement par respect d’autrui, il est impératif de connaître, de garder en tête et de suivre les 10 commandements du pilotage de drone :

  1. Le vol en agglomération est interdit. Cela inclut également les parcs, les plages, les rues ou encore les stades.
  2. Il est interdit de voler à plus de 150 m d’altitude (espace aérien).
  3. Le pilote doit toujours pouvoir avoir à l’œil son drone. Ainsi, le vol de nuit est interdit.
  4. Il est interdit de survoler des personnes.
  5. Interdiction également d’effectuer un vol à proximité d’une zone d’aviation (aéroports, aérodromes, etc.).
  6. Certaines autres zones considérées comme sensibles (centrale nucléaire, base militaire, etc.) ne peuvent être survolées. Pour connaître les zones de vols interdites, vous pouvez vous rendre sur le site aip.drones.fr.
  7. Il est impératif de respecter le droit à l’image. Ainsi, vous ne pouvez pas filmer n’importe qui sans avoir eu au préalable son consentement.
  8. Il est interdit de faire voler un drone depuis un véhicule en mouvement.
  9. Il est fortement recommandé de se renseigner auprès des assurances en cas d’accident.
  10. Amusez-vous  !

Commencez sur un modèle réduit 

Avant de vous lancer sur des modèles plus complexes, nous vous conseillons de vous entraîner sur un mini drone. Acheter un drone pas cher pour débuter sera plus raisonnable. Même si cela peut être tentant, il vaut mieux ne pas avoir plus grands yeux que grand ventre lorsque l’on débute. Plus petit, le mini drone sera plus facile à piloter et vous permettra d’apprendre les gestes les plus importants. Les drones Hubsan seront parfaits pour commencer.

L’avantage majeur du mini drone est la possibilité d’effectuer vos vols tests en intérieur. En choisissant une pièce peu encombrée, vous pourrez prendre en main votre drone sans avoir à vous rendre sur un terrain particulier.

Les principaux mouvements à maîtriser

Pour appréhender les principales situations de vol, vous devrez vous entraîner à effectuer plusieurs opérations :

N’hésitez pas à vous en entraîner à effectuer ses différentes opérations afin de vous assurer qu’une fois à l’extérieur, vous saurez maîtriser un drone plus important. 

Simulez pour mieux voler

Avant de piloter votre drone en extérieur, vous pouvez également vous entraîner sur un simulateur, tel un pilote de ligne. Dans le cadre du FPV Racing, le simulateur est une étape importante afin de maîtriser votre radiocommande. Les prix d’un simulateur oscillent entre 5 et 50 €.

Bien que les simulateurs supportent un bon nombre de manettes comme les manettes PS4 ou Xbox, nous vous conseillons de vous procurer une radiocommande spécialement conçue pour le FPV afin de directement vous entraîner à manipuler ce type de commande. Branchée par port USB au simulateur, votre radiocommande vous permettra d’appréhender le vol de course en drone. Quelques heures de vol en simulation et vous pourrez enfin vous élancer  ! Lors de votre premier vol, vérifiez que votre matériel est prêt, que chaque batterie lipo est chargée et soyez prêt au décollage. 

Soyez curieux  !

Maîtriser le drone et le pilotage de course prendra forcément un peu de temps. Il n’y a pas de miracle : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Toutefois, prendre l’habitude de consulter des blogs ou des chaînes YouTube vous permettra de collecter de précieux conseils d’autres pilotes et ainsi de vous améliorer dans votre technique de pilotage.

En restant curieux, vous pourrez également connaître les meilleurs modèles de drones, de lunettes, de caméra HD ou encore de radio commande pour le FPV. Vous découvrirez également les plus belles photos aériennes.

Vous trouverez de nombreux articles sur notre site et pour aller plus loin, nous vous conseillons de consulter d’autres sites spécialisés comme Helicomicro. Vous pouvez également suivre des Youtuber comme Pablo Sotes pour un contenu visuel et interactif.

Échangez avec les autres pilotes

De la même manière que les blogs et les vidéos, intégrer la communauté de pilote de drone sera un merveilleux moyen d’apprendre et d’échanger.

Nous vous conseillons donc d’intégrer des groupes Facebook pour pouvoir discuter avec d’autres pilotes. Vous pourrez par exemple échanger sur les meilleurs spots de pilotage, trouver de l’aide en cas de questions ou de problèmes sur votre matériel ou tout simplement trouver d’autres passionnés avec qui partager votre passion et participer à des événements de votre région.

En gardant en tête les règles de sécurité et en vous entraînant suffisamment, vous serez vite capable de piloter votre propre drone de course.

Pour approfondir le sujet :