Nous horaires et coordonnées | Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

Comment bien choisir son mini drone ?

Ce n’est pas nouveau, le drone s’est emparé du ciel à grande vitesse depuis quelques années. Il suffit de lever la tête pour se rendre compte de son évolution fulgurante. Si piloter un drone en France s’apparente à du pur loisir, de plus en plus de professionnels issus de tous secteurs adoptent à leur tour l’aéronef. La famille des drones est relativement vaste et répertorie plusieurs membres à son actif. Le mini drone fait partie des petits préférés au vu de sa maniabilité

La taille réduite du mini drone permet aux plus néophytes de l’utiliser sans un profond apprentissage. Il s’agit en outre d’un équipement recommandé avant de s’orienter vers un drone plus imposant. Mais à quoi sert concrètement un mini drone, et surtout, comment bien le choisir ? Puisque le marché ne cesse de proposer de nouveaux modèles réduits, il est pertinent de faire le point ensemble. 

Choisir son mini drone

Mini drone pour maxi plaisir

Le mini drone FPV se veut bien différent que le drone à la taille plus classique. Mais une petite taille n’implique pas pour autant des sensations moindres. Effectivement, son format réduit lui permet de se faufiler avec plus de facilité où bon vous semble.

Outre sa simplicité de pilotage, le mini drone est particulièrement adapté aux plus jeunes. En effet, quel que soit l’âge de son pilote, ce mini aéronef pourra être télécommandé dans un jardin ou une pièce fermée. Selon le modèle choisi, cet objet volant particulièrement identifiable sera plus ou moins stable. C’est pourquoi il est nécessaire de vous renseigner sérieusement sur chacune des caractéristiques du mini drone avant de l’acheter. Un bon choix consentira à maximiser le plaisir de pilotage. 

Que faire avec un mini drone ? 

Avant de vous orienter vers telle ou telle catégorie de mini drone, il est pertinent de bien comprendre l’utilité d’un tel matériel. Répondre à cette question est délicat, tant chaque marque, chaque modèle dispose d’une utilisation particulière. Dans la plupart des cas et en fonction du secteur, le mini drone proposera une application diverse.

L’armée française a également recours aux mini drones, dans une optique de reconnaissance notamment. Il faut par ailleurs relever que l’utilisation massive du drone tend à réduire l'exposition des hommes à une situation périlleuse. Autre cas, celui de la production audiovisuelle ; avec la caméra embarquée située sur le mini drone, il est possible de filmer de belles images pour le cinéma, la télévision ou encore la publicité. Mais les professionnels ne sont pas les uniques utilisateurs de mini drone  ! Les particuliers l’aiment de plus en plus, par simple plaisir de pilotage pour filmer ou photographier des vues aériennes

Acheter un drone : que faut-il regarder ? 

Difficile de se retrouver dans cette jungle qu’est le marché du drone volant. À l’instar de grand nombre de nouvelles technologies, le développement de cet univers volant se réalise à la vitesse de la lumière. Si la réglementation autour du drone tend à se resserrer, plusieurs modèles affluent en proposant toujours plus de caractéristiques. La ferveur produite autour de l’expérience FPV drone (First Person View) n’est pas étrangère à cet engouement général.

C’est dans ce sens que les fabricants poussent toujours plus loin leur ingéniosité pour offrir aux passionnés des équipements à la hauteur de leurs attentes. Ainsi, des mini drones de toutes sortes naissent, soit une difficulté supplémentaire pour le pilote en matière de choix. Lorsque l’on souhaite sélectionner le meilleur drone pour son utilisation propre, il y a plusieurs paramètres sur lesquels il est essentiel d’appuyer son attention.

Le principal atout d’un mini drone est la présence d’une caméra HD permettant de réaliser une prise de vue aérienne. Aujourd’hui, il est possible de trouver des mini drones aptes à enregistrer des images au format VGA, XGA, HD 720 p, HD 1080p ou bien 4K. Il ne faut pas se tourner vers la meilleure définition possible, celle-ci ne l’étant pas forcément pour vous. Aussi, qu’il s’agisse d’un mini drone Parrot ou d’un drone DJI, une marque ne proposera pas le même rendu avec la même caractéristique. En plus de la mini caméra, portez votre attention sur le champ de vision et la stabilisation. Ces éléments sont essentiels pour que l’enregistrement de votre vidéo soit suffisamment qualitatif. Quoi qu’il advienne, sachez qu’un mini drone ne pourra malheureusement pas offrir des performances aussi fortes qu’un drone professionnel. Par ailleurs, les mini drones possèdent une autonomie relativement réduite, il est conseillé de vous munir de batteries supplémentaires pour ne pas écourter votre pilotage prématurément. 

Mini drone volant : un choix lié au type de pilote

En outre des différentes caractéristiques du mini drone, le niveau d’expérience rentre bien entendu en jeu. Il faut savoir qu’un drone radiocommandé se choisit selon votre niveau de maîtrise, mais aussi de votre budget ainsi que les capacités attendues. Par exemple, bien qu’excité à l’idée de piloter un micro drone performant, un débutant ne pourra avoir tout de suite les capacités à le piloter. Celui-ci sera plus amené à télécommander un matériel de qualité, mais au fonctionnement plus accessible

Le type d’utilisation, justement, il est important de bien l’estimer en amont de l’achat du drone. Souhaitez-vous un mini drone pour la prise de vue aérienne, la surveillance d’une zone précise ou par simple plaisir de pilotage ? En évaluant ce besoin, il vous sera plus facile de vous orienter vers tel ou tel type de drones. Voici les autres questions qu’il est bien vu de relever :

En listant toutes vos réponses, vous aurez ainsi un aiguillage affiné de vos besoins, et donc du type de drone à adopter.

Faut-il opter pour un mini drone pré-monté ou un mini drone à fabriquer soi-même ? 

Autre spécificité possible, celle du montage du mini drone. Il faut savoir que les drones FPV sont répertoriés en deux catégories ; les prêts à voler (RTF) ou les prêts à binder (BND). Dans ce cas, c’est avant tout votre niveau d’expérience qui déterminera le matériel le plus adapté. Les débutants seront ainsi plus disposés à se tourner vers un mini drone RTF. C’est un fait, construire son drone caméra implique certaines compétences que les débutants auront du mal à effectuer. Un mini drone RTF est ainsi une meilleure solution puisqu’il permet de vous faire la main sur son pilotage avant de comprendre l’assemblage de ses pièces. Vous pourrez de ce fait, vous assurer un bon apprentissage de vol avant de vous orienter vers un autre modèle plus complexe. 

En ce qui concerne les drones BND, il s’agit donc d’un équipement à construire soi-même. Plus malléable que les RTF, ce type de drone offre l’avantage de personnaliser ses composants. Comme nous venons de l’évoquer, il est recommandé de disposer de plusieurs heures de vol avant de se lancer dans cette catégorie de drone. Même si la fabrication est très abordable pour tous, il faut toutefois être un tant soit peu manuel. Vous aurez besoin d’un fer à souder pour assembler toutes les pièces, mais surtout d’un peu de patience. N’hésitez pas à visionner des tutoriels en ligne pour bien saisir le fonctionnement. Quel que soit le type de drone choisi, les sensations perçues seront immersives et excitantes  !

Pour approfondir le sujet :