Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis | Toutes nos marques

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

L'augmentation de la portée de votre drone

La portée d'un drone est déterminée par la distance maximale de la liaison entre la radiocommande, considérée comme un émetteur et le récepteur embarqué sur le drone. Au-delà de cette limite, l'interruption de la liaison provoque une impossibilité de piloter un drone et se solde soit par un crash, soit par le déclenchement du retour automatique au point de départ, pour les aéronefs équipés de ce système de sécurité et d'assistance au pilotage.

Augmenter la portée d'un drone permet donc d'améliorer la distance à laquelle un drone peut voler tout en restant sous contrôle, mais également de booster la puissance du signal, ce qui réduit le nombre de possibilités de coupures et d'interférences liées à l'environnement géographique ou à l'activité humaine. L'obligation de posséder de multiples connaissances en électronique fait de la modification de la portée un domaine à priori réservé aux amateurs de drones DYI, fabriqués par eux-mêmes, d'autant plus que le code des postes et communications électroniques impose l'utilisation de systèmes de contrôle pouvant émettre en 2,4 GHz, avec une puissance maximale de 100 mW. Rappelons également que la réglementation de la DGAC concernant l'utilisation des drones civils radiocommandés dans l'espace aérien indique qu'un pilote de drone doit rester à vue directe de son appareil. D'autre part, la présence d'une deuxième personne est indispensable dans le cadre d'un vol en immersion avec des lunettes FPV, pour lequel le pilotage se fait avec le retour vidéo en direct de la caméra embarquée.

DIY : comment augmenter la portée d'un drone

Les différents éléments influant sur la portée

Les amateurs d'aéromodélisme ont aujourd'hui adopté la bande de fréquence 2,4 GHz et abandonné progressivement les anciens systèmes. Ce choix fonctionne très bien, mais peut également montrer ses limites en raison de coupures brutales lors de conditions particulières durant le temps de vol, ce qui se traduit par une perte de contrôle ou un atterrissage d'urgence du drone ou du mini drone. 

Pour remédier à ce problème concrètement, il est possible d'intervenir sur les antennes (la principale et/ou la secondaire) de la radiocommande, en remplaçant celles déjà installées par des modèles avec un gain plus élevé, ce qui permet de passer d'une puissance de 2 DB à 5 DB, à priori sans devoir se lancer dans des modifications plus complexes. Il est également envisageable d'utiliser un amplificateur de signal, ou booster, en l'installant simplement à la place de l'antenne principale lorsque la configuration matérielle le permet.

Autre modification possible, pour accéder à de très longues distances de signal, passer à un système UHF (ultra haute fréquence), sachant que ce dernier présente l'inconvénient de pouvoir brouiller le signal des autres drones et de pouvoir être perturbés par certains équipements domestiques survolés pendant la durée de vol. Attention toutefois de bien respecter la réglementation en vigueur pour les drones, le vol dit "Long Range" (longue portée) étant interdit en France.

La portée des drones les plus vendus

Acheter un drone neuf permet de connaître exactement la portée de celui-ci, car cette information est systématiquement fournie par le constructeur. Voici quelques exemples de la portée des drones qui sont devenus des valeurs sûres, essentiellement pour la prise de vue aérienne : le quadricoptère Hubsan X4 FPV, idéal pour les pilotes débutants affiche une portée de 300 mètres, le drone DJI Mavic Air peut s'éloigner sans problème jusqu'à 4 km, tout comme le DJI Phantom 4, tandis que le drone Parrot Bebop 2 FPV possède une portée radio de 2 km. 

Pour approfondir le sujet :