Relais colis offert à partir de 79€ en France métropolitaine | Demandez un devis | Toutes nos marques

Logo studiosport
Contact email

02 35 00 30 00
DU LUN. AU VEN. DE 9H À 18H
logo mon panier

Mon Panier

Piloter un drone lorsqu'il y a du vent

Comme tout objet volant, un drone est soumis aux aléas de la météo comme la pluie, les températures trop basses ou trop élevées, mais surtout le vent. En fonction de sa direction, de sa force et des rafales, il faudra effectivement adapter votre façon de piloter ces engins radiocommandés et envisager de modifier votre plan de vol, voire même reporter le décollage.

Les caractéristiques et les fonctions de certains drones permettent toutefois de minimiser l'impact du vent sur votre appareil afin de faciliter la conduite et les jolies prises de vue aérienne. De plus, quelques précautions peuvent suffire à réduire significativement les dangers du vent, même si seul un drone professionnel pourra réellement gérer des rafales relativement puissantes.

La problématique du vent pour les drones

Le vent et les drones civils : quels risques ?

Si l'on maîtrise mal son drone ou que l'on ne prend pas les dispositions nécessaires, le pilotage peut devenir inconfortable, voire dangereux :

Ce sont les principales raisons pour lesquelles il est préférable de ne pas faire décoller votre drone volant quand le vent dépasse une certaine vitesse ou qu'il y a des rafales incontrôlables, à la fois pour la sécurité civile et pour la longévité de votre appareil.

Comment faire face aux dangers du vent lors du pilotage d'un drone ?

Même si le vent est l'un des ennemis principaux des drones, il reste possible d'en minimiser l'impact, grâce à quelques précautions :

Par ailleurs, le choix de votre drone aura une influence sur sa capacité à contrer les effets d'un vent fort ou instable. En effet, les modèles réduits (mini drone et drone poids plume) ont tendance à moins bien supporter les aléas météorologiques, bien que de nombreuses innovations tentent de pallier ce problème. De plus, si vous êtes amené à survoler des espaces régulièrement soumis au vent, pensez à acheter un drone adapté, surtout si votre objectif est la prise de vue aérienne. Ainsi, il faudra plutôt opter pour un modèle avec une stabilisation de la nacelle où se situe la caméra embarquée sur deux ou trois axes et équipé d'un système de navigation GPS.

Ces quelques conseils doivent vous permettre de filmer et de profiter de belles vues aériennes quand le vent souffle, mais reste peu violent. Toutefois, il faut rester conscient qu'un drone est un objet de petite taille, dépassant rarement 1,5 kg et limité en termes de puissance, ce qui ne peut pas lui permettre de résister à toutes les intempéries.

Pour approfondir le sujet :